CORPS AILLEURS par jean-François SAN ROMAN

February 20, 2020

CORPS AILLEURS par jean-François SAN ROMAN

Titre de livre: CORPS AILLEURS

Auteur: jean-François SAN ROMAN

Date de sortie: December 20, 2013

Broché: 261 pages

Éditeur: LULU.COM

Téléchargez ou lisez le livre CORPS AILLEURS de jean-François SAN ROMAN au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Sur l’autre rive de mes pensées, j’ai peint cette fresque onirique sortie d’un rêve ou de la réalité pour que les âmes ainsi réunies communient dans un ballet et libèrent leur lumière.
Cinq heures du matin, je me réveille pris d'une frénésie d’écriture. Tout était là, les personnages, l’histoire, la physique quantique, les religions, tous les messages que je devais mettre en place dans un manuscrit. L’histoire ne me lâchait pas, elle était de plus en plus présente et claire dans ma tête. Il y avait sans cesse ce code qui revenait devant mes yeux et qui envahissait mon cerveau : A.L.B.R.E.T ! Que signifiait-il ? Et puis, ce moine, pourquoi ce moine ? Je n’ai jamais pratiqué aucune religion. Je voyais peu de lumière dans cette aventure et rien ne me prédisposait à en trouver, jusqu’à ce matin-là… Mon esprit reçu subitement l’illumination, sorte de magnificence de ce code. Dans ce voyage hors des temps, hors de la conscience, les véritables secrets métaphysiques apparaissent comme une évidence parce qu'ils sont devant nos yeux depuis toujours. Pourquoi personne ne les a vus jusqu’alors ? Ce code m'a été transmis et tel un passeur, je me dois de vous l'enseigner. Il est la raison de nos existences.


Chrysobert, moine pèlerin du XIX siècle nous amène à travers les temps dans un parcours initiatique où l’ordre des évènements ressemble à un voyage dans la connaissance de toutes les possibilités.
Mythologie, philosophie, théologie, science, histoire, art, théosophie, sont entremêlés de fils conducteurs et nous rapprochent sans cesse et inconsciemment de la félicité.
Mais quand pouvons-nous dire que nous atteignons la félicité ?
Ne serions-nous pas omniprésents dans l’unité des âmes inscrites dans la grande conscience de l’univers ?
Aurions-nous pour finalité, la vocation de donner de manière exponentielle, de l’amour infini ? Si c’est le cas, pourquoi alors tant de malheurs sur cette terre ?
L’œuvre de la grande horloge biologique qui régit nos corps ne serait-elle pas qu’une valeur enfermé au plus profond de nos gènes ?
Et est-ce que cette conscience recluse dans notre ADN peut libérer le « MOI »?

Par son ascèse de moine souvent solitaire, Chrysobert ouvre involontairement les portes du subconscient et nous entraîne dans un voyage quantique en apportant des réponses qui sont souvent enfouies dans l’ombre de nos perceptions, qui elle, cache notre Être véritable.
L’histoire commence en 1888 et nous conduit dans un voyage où l’espace-temps semble comme une croyance, un rêve, ou peut être une autre réalité qui nous échappe. Et si nos origines peuvent nous apparaître comme une illusion, est-ce possible alors, que Chrysobert puisse se retrouver en 2087 et en même temps à l’époque de l’ordovicien ? Où, peut-il être nulle part et pourtant présent partout ?

Sa révélation ne serait-elle pas dans la voilure d’A.L.B.R.E.T ?
Jean-François SAN ROMAN, né le 29 juin 1953 à Sedan en FRANCE. Artiste peintre. Il expose ses œuvres dans différents pays du monde, mais aussi Joaillier Lapidaire, il se consacre aussi à la création de pièces uniques où l’or ne devient que le support des pierres qui sont mises en valeur. Le surréalisme et l’allégorisme l'entraine vers l'écriture. Ses réflexions sur la métaphysique le conduit vers la recherche des mystères de la genèse de l'humanité et des codes secrets que renferme l'univers, d’où la relation vat bien au-delà des lois de la mécanique quantique. Sa formation artistique le conduit vers l'étude de la physique des particules. La rencontre avec Jesus Galindes professeur de physique et de mathématique à l’université des Andes au Venezuela, l’entraine vers un raisonnement qui pour les physiciens n’a pas de réponse propre et propose donc, une équation aboutissant sur l'inséparabilité de la conscience de l'homme à celle de l'univers. Elle est écrite dans son livre CORPS AILLEURS. Son mécanisme demanderait un profond changement de la physique des particules.